Danemark


Carnet de voyage

Du vendredi 28 décembre 2007 au mercredi 2 janvier 2008


Préparation :

Jeudi soir, je fais mon sac et rencontre les premiers soucis. Je voyage avec Sterling et pour ne pas avoir à payer mes bagages, je dois avoir un sac d'une certaine dimension (56 x 45 x 25) et ne dépassant pas 10kg. Mon sac habituel est trop grand, j'emprunte donc une valise à ma sœur. Pensant qu'il ferait froid au Danemark, j'emmène des collant en coton, un bonnet, des gants, et même un maillot en soie et cachemire, mais pour le reste, j'emmène juste le minimum et j'utilise de petites bouteilles d'échantillon pour mettre mon gel douche, shampooing et autres. J'ajoute les cadeaux pour mon ami Carsten (un CD de musique française, un "Oui-Oui" ! il a appris le français et le vocabulaire est simple donc s'il arrive à lire ce livre, il peut venir en France sans problème ! et une peluche avec des chocolats de Noël) et sa mère (j'arrive le jour de son anniversaire donc c'est l'occasion d'offrir quelque chose de très local : des Quernons d'ardoise) 6,5 kg ! C'est bon, je ne dépasse pas les 10 kg, mais de toute façon je ne peux pas remplir la valise plus que ça.

Mon train part d'Angers à 9h48 et arrive directement à l'aéroport Charles de Gaulle à Paris à 12h37 (moyennant un 46,70€ avec la carte 12-25). Sachant que mon avion décolle à 14h05... Ouh, je n'avais pas fait gaffe, ça fait un peu juste ! Mais le train précédent pour Charles de Gaulle me fait arriver à 9h, c'est trop tôt du coup ! Heureusement sur Internet on peut calculer le temps mis pour aller de la gare SNCF, Terminal 2, au guichet d'enregistrement, qui se situe pour moi au Terminal 3. D'après http://www.cdgfacile.com/ je mettrai donc 11 minutes. Au pire du pire, je me dis que je mettrai le double, donc à 13h je devrais être dans la salle d'embarquement.
Il est temps que je me couche mais c'est difficile de trouver le sommeil la veille d'un départ en voyage. On pense toujours à plein de trucs, on a peur d'oublier des choses, alors en pleine nuit je me lève pour écrire ce que je dois faire pour être sûre de ne pas oublier. Résultat, le lendemain à 7h, je me réveille fatiguée !

 

Départ :

Après une bonne douche, je vérifie toutes mes affaires, mange un peu, et ma mère me prépare un pique-nique. Mon père m'emmène à la gare et me voici partie ! Le train est à l'heure, mais j'ai oublié de prendre de quoi m'occuper pendant le trajet... Le TGV entre en gare avec 3 minutes de retard, moi qui avait calculé à la minute près, ça me stresse ! Je repère tout de suite les escalators et commence à monter jusqu'au niveau 4 où je dois suivre la direction CDGVAL, et quand j'arrive le métro est déjà là. Arrivée au Terminal 3, je repère le guichet d'enregistrement, il n'y a pas de quoi et j'obtiens donc tout de suite mon billet. 13h, je me dirige tranquillement vers les contrôles obligatoires. Oups, j'ai oublié de mettre les liquides à part. Heureusement ma mère avait mis mes sandwichs dans un sachet hermétique et la dame a accepté que je mette mes petites bouteilles de gel douche et compagnie dedans. Par contre elle n'a pas accepté une crème. En 20 minutes j'ai donc tout fait, et à 14h, l'avion décolle !

 

Le voyage jusqu'à Skive :

J'arrive à l'aéroport de Billund à 15h35. Là je dois retirer de l'argent pour payer le train et le bus car je dois retrouver mon ami Carsten à Skive. Problème : je n'ai pas regarder combien valait la couronne danoise par rapport à l'euro ! J'ai donc retirer au hasard 500 kroners (KR). Je repère ensuite un point d'information et demande à la dame comment me rendre à Skive. Heureusement qu'ils parlent tous anglais (ou presque) là-bas, et même si j'ai mal prononcé le nom de la ville, la dame m'a sorti le trajet à suivre sur une feuille que je n'ai plus quittée ! Depuis l'aéroport, j'ai pris un bus à 16h35 pour Give, pour 31 KR. Arrivée à 16h55, je dois prendre un train pour Herning qui arrive à 17h34, pour 41 KR. De là, je prends un autre bus partant à 17h45, et qui arrive à Skive à 18h50, pour 54 KR. Une fois à Skive, je retrouve avec plaisir Carsten qui m'accueille avec une boîte de Ferrero (mes chocolats préférés !). On prend sa 406 (ils ont beaucoup de voitures françaises au Danemark) et au bout de 15 minutes environ, on arrive à Roslev où vivent ses parents. Ils ont une grande maison, très décorée pour les fêtes de fin d'année.

Il est 19h passé donc Carsten s'excuse car sa famille est déjà en train de manger (il mange tôt là-bas). Ses parents, sa sœur avec son mari et leur fille, ainsi que sa petite copine sont à table...

 

Suite plus tard !